La vigne à l’honneur : le vin biodynamique la relation fusionnelle entre la terre et l’homme

La vigne à l’honneur est l’occasion rêvée pour explorer les labels qui donnent de la valeur à nos bouteilles de vin. Les modes de culture sont essentiels pour structurer le vin. Comprendre le fonctionnement des domaines, des appellations, mais surtout des cultures est le but de ma micro-série. Nous avons découvert ensemble la spécificité du vin végan dans le précédent article. Il est temps de découvrir maintenant comment est produit le vin biodynamique et surtout ce qui le distingue du vin bio tout court. 

Commençons par ici : Les tendances de consommations participent à une évolution des méthodes de viticultures et de vinifications. Les viticulteurs et la société sont dans un échange perpétuel, afin de mettre au monde les vins qui puissent satisfaire tous les goûts, mais pas que ! Les tendances qui se dégagent ces derniers temps sont orientées vers la préservation de l’environnement et la diminution de l’utilisation de pesticides pour une viticulture plus saine. 

Le vin biodynamique est la rencontre entre un mode de culture sain et une philosophie particulière. Ce mouvement prend racine au XXe siècle sous l’impulsion de Rudolph Steiner. Explorons ensemble des caractéristiques philosophiques, techniques et pratiques de la culture biodynamique.  

Bonne dégustation ! 

La Bio-dynamie, quelle philosophie ?

C’est au XXe siècle que Rudolph Steiner fonde le mouvement de l’antroposophie basée sur les influences bouddhistes et hindouistes. Cette théorie globale qui mêle la spiritualité, l’ésotérisme et la vie pratique s’étend à de nombreux domaines d’activités. Il est assez complexe de retracer le fonctionnement de la pensée de Rudolph Steiner et nombreux sont ceux qui admettent ne pas comprendre quelles étaient ses ambitions. Il n’en demeure pas moins que la viticulture s’inspire de ses principes pour produire des vins.  Proche des enseignements du célèbre scientifique Lavoisier, Rudolph Steiner souhaite pouvoir préserver au maximum l’équilibre, qu’il soit humain, spirituel et même organique. 

Aujourd’hui, les couleurs du mouvement bio-dynamique dans le vin sont portée par un syndicat de viticulteurs du nom de Biodyvin. Ce regroupement est né en 1955 et comporte aujourd’hui 160 domaines. Il a permis notamment la mise en place d’un label du même nom qui garantit que la production du vin est conforme aux valeurs défendues. 

Prendre soin de soi et de la terre sont les deux principes portés par la bio-dynamie du XXIe siècle. Plus qu’une attention toute particulière portée à son terroir et son vignoble, la culture bio-dynamie souhaite que l’homme soit en harmonie avec ses terres. Loin de la recherche d’une rentabilité et d’une productivité pure, le vigneron souhaite mettre au monde un produit vrai, comme la nature. 

Comment se traduit la bio-dynamie au quotidien dans les vignobles ?

La pratique bio-dynamique s’exprime en grande partie dans les vignes. La relation avec la terre et l’épanouissement de la plante sont primordiales. Les vignerons s’assurent alors de la persistance de l’ensemble de l’écosystème du vignoble. Ainsi, contrairement à la majorité des cultures conventionnelles, l’enherbement est pratiqué. En clair, les vignes sont entourées d’herbes. Quel bénéfice ? La compétition entre la vigne et les autres organismes autour permet aux ceps de redoubler d’efforts pour puiser le meilleur des nutriments dans le sol. Ils offrent ainsi des baies de grande qualité. 

L’utilisation de pesticides et autres produits chimiques sont des réflexes proscrits. Ainsi ce sont des engrais 100% naturels qui sont utilisés, qu’ils soient d’origines animales, soit végétales. Le souffre est utilisé mais à une dose inférieure à celle autorisée par l’agriculture biologique classique. L’entretien des vignobles sont généralement fait avec des chevaux. Les vignerons qui pratiquent la viticulture biodynamique suivent également l’évolution du calendrier lunaire. Car tout bon jardinier sait que la Lune influence les plantations !

Le petit plus du vin biodynamique

Des labels existent pour protéger l’ensemble de ces efforts, fournis par les viticulteurs qui cultivent en bio-dynamie. En tête de liste le label biodyvin développé par le syndicat de vignerons. C’est une commission qui évalue la qualité de l’exploitation et les pratiques afin de décerner le label. Il faut tout d’abord savoir qu’une conversion totale du vignoble aux principes de la bio-dynamie prend en moyenne 3 ans. Les domaines et le vin prétendant au label sont soumis à un cahier des charges très stricte. Le label Biodyvin est exclusivement réservé au domaine de la viticulture.

Le label Demeter, quant à lui, protège et surveille les pratiques biodynamique dans l’agriculture générale. Ainsi est-il possible pour les vignerons de cumuler, s’ils le souhaitent les deux labels. Le label édicte des règles strictes de culture, du types de semences, de produit (comme le cuivre ou les levures qui peuvent faire débat), aux  animaux. Ces labels certifient donc à l’amateur.trice de vin que le producteur a mis tout son cœur à l’ouvrage. 

En tant que consommateur n’oublions pas qu’il y a un aspect sacrificiel dans la bio-dynamie. En effet, aucun produit phytosanitaire ne peut être employé pour sauver une récolte d’un coup dur comme ça peut être le cas dans la culture conventionnelle. C’est au prix de grands efforts que les vignerons produisent de superbes vins.


En conclusion, s’il vous faut retenir une chose c’est ceci : un vignoble sain créé des bons vins. Il faut voir une plante dans son environnement et laisser une part de magie du vivant agir dans les vignes. C’est ce que vous dira tout vigneron adepte de la bio-dynamie 

Le nombre d’adhérant au syndicat de biodyvin ne cesse de croitre. Défendre l’environnement et repenser la façon dont on cultive la terre sont des problématiques très actuelles qui permettent à certains de franchir le pas.  

mon coup d’oeil

J’ai eu la chance en 2019 de participer au salon Biodyvin, au domaine Serol. J’ai pu gouter les vins de nombreux vignerons présents : un vrai bonheur. Je suis friande des entretiens avec les vignerons car ils ont tous une vision différente de leur travail. Au salon Biodyvin, c’était une voix unique qui parlait, de la nature et de la philosophie qui lui est attachée. Je trinque aux beaux produits que j’ai pu y déguster et vous encourage à découvrir les vins labélisés Biodyvin.   


Je vous invite à vous rendre sur Spotify, Deezer, Apple Podcast et de taper les mots clés « Part de l’Ange » afin de découvrir la collection de podcast mise à votre disposition



En attendant le prochain article de « La vigne à l’honneur », hissez-haut ! 

VL. 


N’hésitez pas à me faire part de vos mots doux, de vos impressions. A me suivre sur Instagram et liker la page Facebook. Dites moi si vous avez déjà testé le vin vegan, par exemple, ou racontez-moi une histoire.


PS : je tiens à rappeler que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et qu’il convient de boire conscient. Faites honneur à ces femmes et ces hommes qui travaillent pour embellir vos débats. Restez dignes et ne côtoyez pas l’ivresse, ce serait dommage.

4 réflexions sur “La vigne à l’honneur : le vin biodynamique la relation fusionnelle entre la terre et l’homme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.