des mots doux

À ces choses qui ne seront jamais terminées

On a tous eu ce désir ardant de commencer un régime pour enfin faire disparaitre cette petite brioche. On s’est aussi inscrit à la salle de sports pour sculpter son corps, en pratiquant un cours collectif tous les lundis et jeudis. On a tous commencé une dissertation avec des idées-forces bien rangées…. Mais on a rapidement craqué pour ce croissant aux amandes, finalement on a raté l’entrainement du lundi et surtout, nous n’avons jamais trouvé le II- b’). Pourquoi ? parce que c’est plus fort que nous, parfois, nous sommes incapables de terminer ce que l’on commence.

Lire la suite
Par défaut
des mots doux

Ces routines qui nous font du bien

De prime abord, « l’habitude » et « la routine » sont semblables. En effet, le dictionnaire propose une définition de la routine comme suit : « ce qui est fait par habitude, toujours de la même manière ». L’habitude correspond quant à elle à « une manière d’être, de se comporter, acquise par la répétition ». Les deux termes semblent ainsi similaires. Or s’il est possible de développer de mauvaises habitudes, on ne peut pas avoir de mauvaises routines. Étonnant, puisque c’est pourtant la même personne qui développe ses habitudes et qui a des routines.

Lire la suite
Par défaut
des mots doux

Hymne à la curiosité, Bienvenue dans mon cabinet

La passion a ses bons et mauvais côtés. Des bons côtés, en ce qu’elle est une quête qui jamais n’est assouvie. De mauvais côtés, car jamais cette soif n’est épanchée. A ce sujet Descartes critiquait cette addiction, notamment à propos des cabinets de curiosités. La passion, déraisonnable, dévore celui qui est sous son emprise. Paradoxal pour un scientifique qui cherche des réponses à de grandes et imposantes questions, non ? 

Lire la suite
Par défaut